« Il m’arrive d’être interrogé sur l’action que je mène au FERAM et sur les buts que je cherche à atteindre. Ma réponse est simple : se rencontrer, n’est-ce qu’un moyen ? N’est-ce qu’un but ? Faire en sorte que les hommes et les femmes d’origines et de civilisations différentes se fréquentent, apprennent à se connaitre, s’apprécient et collaborent, voilà des raisons d’existence du FERAM » François de Prunières s. j. ; Fondateur du FERAM