D'oĂą venons-nous ?
 
 
 
La vie de l'association FERAM a été jalonnée de dates-clés :
 
1965 : Création de l'association avec pour objet de concourir à l’accueil des étudiants et des fonctionnaires étrangers en formation complémentaire à l'Institut international d'administration publique (IIAP) situé rue de l'Observatoire à Paris, centré à l’origine sur les élèves originaires d'Afrique et de Madagascar, d'où sa dénomination : Foyer des Étudiants Africains et Malgaches.
 
L'association a acquis en toute propriété un local, au 56 rue Gay Lussac à Paris, grâce à la générosité de son fondateur, le révérend père François de Prunières et d sa famille.
 
1991 : Transfert de l'ENA à Strasbourg et fusion IIAP - ENA. Le FERAM a élargi le champ de ses activités vers des publics des programmes internationaux courts, exemple CISAP (Cycles internationaux spécialisés d'administration publique). Le modèle économique du FERAM initialement et financièrement soutenu par le Ministère des Affaires Étrangères et en convention avec l’ENA ex IIAP jusqu’en 2016, a évolué vers du bénévolat et des ressources propres.
 
2015 : Colloque des 50 ans dans les locaux de l’ENA à Paris : Bilan : Plus de 5 000 cadres administratifs sont passés par l'ENA- IIAP et le FERAM. Une nouvelle dénomination a été retenue : Forum – et non plus Foyer - d’Échanges et de Rencontres Administratifs Mondiaux, nouveau statut, revitalisation du réseau international de professionnels, de cadres et dirigeants, lancement des Matinales après l’arrêt, en 2016, du partenariat avec l’ENA. L'un des objectifs sous-tendus était de faire du réseau un vecteur d'influence au service d'un idéal de paix et de fraternité. 
 
2018 : Premières rencontres internationales du FERAM organisées à l'Unesco avec le concours du ministère de l'Europe et des affaires étrangères, sur les moyens humains de la gouvernance publique. En centrant le sujet sur des problématiques aussi essentielles et concrètes par exemple que la formation initiale et continue des professionnels et acteurs de la gouvernance publique ou les modalités de participation des citoyens aux décisions publiques, et en adoptant résolument une approche en réseau par l'organisation d'ateliers organisés dans près d'une vingtaine de pays, l'association a affirmé sa volonté de donner un nouveau sens à son action, à déterminer ensemble.
 
2019: Élaboration du projet associatif approuvé par le Conseil d'Administration après exploitation des résultats d'un questionnaire transmis à l'ensemble des membres et l'organisation d'un séminaire ad hoc qui s'est tenu à Paris.
​
Le 20 septembre, séminaire international à l'hôtel de ville de Paris, "Le numérique au service de la gouvernance publique, étude des usages dans les pays du Sahel", sous la présidence de Bernard POIGNANT, président du FERAM, et Houda NEFFATI, vice-présidente et directrice du projet , avec la participation de  Pierrick HAMON, Secrétaire Général. Cet événement a réuni dix délégations en provenance du BURKINA FASO, MALI, MAURITANIE, NIGER, TCHAD, COTE D'IVOIRE, GHANA, MAROC, et SENEGAL.
 
2020 : Renouvellent des instances dirigeantes.. ;
Adoption définitive du projet associatif par l'assemblée générale. ...

Entrée des locaux parisiens de l'INSP, autrefois siège de l'IIAP
Photo : Jean-François PUECH